A

à châ combin

combien à la fois…?

 

à châ p’tit peu

peu à peu

Y un grous tâs d’pommes de terre à dépousser (dégermer), j’vons fé ça à châ p’tit peu.

 

a, (voir alle) (pr pers)

elle, elles

A sont malades, a vienront pâs.

 

abali (adj)

éventé, qui a perdu son goût (boisson)

lat abolere = abolir

I vaut rien du tout ton cide, il est complètement abali.

 

abât’ler (s’)

s’éprendre de .qq. à en perdre la raison

I s’est abât’lé d’une fumelle qui va i manger tous ses sous

 

abat-foin (n m)

partie de l’écurie, close en partie, où l’on faisait tomber le foin du grenier par une trappe.

Tout le fourrage de l’abat-foin a été donné aux chevaux.

 

abattis (n m pl)

membres (bras ou jambes)

XIIè de abattre.

Si j’t’attrape, tu pourrâs numéroter tes abattis !

 

abattouère (n f)

abattoir

1806 de abattre

 

abchi (n f)

becquée

XIIIè abéchier = donner la becquée à un jeune oiseau

Les moniaux, i donnont l’abchi à ieux p’tits

 

âbe (n f)

arbre

 

aberlucher (v) voir berlu

éblouir

XIIIè belluer = éblouir

Anvec sa chandelle, i m’aberluche

 

aboutonner (1) (v)

boutonner

de bouton

Aboutonne don ta breyette! (ta braguette)

 

aboutonner (2)(v)

joindre les deux bouts, faire la soudure

En fin d’mouès, c’est souvent dur pour aboutonner.

C’t’hiver, l’foin pour les vaches, ça va peiner à aboutonner.

 

abrancher (v)

ébrancher

de branche

 

abrâser (s’) (v)

s’écrouler (bâtiment)

v. fr araser du lat rasare (ou lat abrado)

La vieuille grange, a s’est abrâsée

 

abreuvouère (n f)

abreuvoir

XIIè abevrer ; lat. pop. abbiberare, de bibere = boire

 

ac’mmoder (v)

accommoder, préparer

Viens don ac’mmoder c’te salade

 

acagnarder (s’) (v)

rester tout le temps au coin du feu

1520 cagnard = abri pour se protéger de : pluie et froid. XVIè cagnarder = paresser, traîner chez soi

 

acamant (adj)

impotent, infirme, malade

Terme région. du Centre (Jaubert. t. 1 1855 . acamander). Peut-être dér. du m. fr. caïmand = mendiant avec peut-être une allusion aux infirmités des mendiants et des gueux.

L’poure vieux, le v’là ben acamant (le pauvre vieux)

 

acarnifleux (n m)

pique-assiette

1441; crois. de écorner et de l'a. fr. nifler (renifler), avec peut-être. infl. du moy. fr. rifler = piller

 

accorder (v)

dégoûter, faire lever le cœur

v. 1130; quors, v. 1050; du lat. cor, cordis.= cœur

La piau su l’lait, ça m’accorde” disait ma grand-mère

 

accoter (s’) (v)

s’appuyer contre (un mur par exemple)

lat. class. costa = côté

Accote-toué pâs à c’te porte, alle est mangée par les vers.

 

Accoubler (v)

accoupler

de couple

C'te poure Bertine, a l’est ben mal accoublée anvec son soulaud d’bonhomme !

 

accroch’ter (v)

accrocher

de crochet

 

accrochtouére (n f)

accessoire pour accrocher

de crochet

 

acculer (s’) (v)

renâcler pour faire quelque chose

cul, recul

I s’accule pour aller cheux l’dentiste.

 

acculer (v)

faire basculer vers l’arrière

cul, recul

Accule don l’tombereau pour l’vider complèt’ment !

 

ach’niller (v)

agacer, taquiner

Arrête d’ach’niller l’chien, i va finir par t’morde!

 

acni (n f)

petit, malingre

 

acoinçon (n m)

pointe de terre, recoin d’un champ (terme de labour)

écoinçon Techn. Ouvrage de menuiserie, de maçonnerie formant encoignure

 

acosé (adj)

transi de froid

 

acouassée (adj)

se dit d’une poule qui couve ou qui voudrait couver

 

acouasser (s’) (v)

demander à couver (poule)

 

adret (adj)

adroit

XIIè dreit, 1050; du lat. directus. – Direct.

 

af’ner (v) (XII è)

donner à manger au bétail

v fr ou dial “afféner” lat : fenum (fourrage)

 

affilée (d’) (loc adv)

à la suite, sans marquer d’arrêt

 

affutiau (n m)

1 vêtement (avec nuance péjorative)

2 chose de peu de valeur

bas-latin fustis. XVIIIè afustiau

 

aflan-né (adj)

essoufflé

1080 flanc

 

afouaci (adj)

aplati, écrasé

fouace cf Rabelais. lat : focus (foyer) (lat pop focacius panis) pain cuit sous la cendre

I s’est siésé su son chapiau ; il est tout afouaci

 

afouberti (n m)

un peu simple d’esprit

de fou

Ecoute pas c’t afourberti !

 

aga (exp)

tiens, regarde

agarder (Xe) = regarder. agarer 1270, impératif : agar, aga (XIIIè) ou agarer (1270) = regarder

Aga, v’là l’aute afourberti qu’arrive !

 

agider ou aïder

aider

aidier, aider (vf 1080) adjutare (lat)

 

agoffer (s’) (v)

réagir avec colère, en criant

 

agouant (adj)

insupportable, remuant (enfant)

p. prés. du v. agouer, voir agoué, sens 2.

Mon p’tit garçon, qu’t’es t-i agouant !

 

agouantises (n f)

bêtises faites par un enfant agouant

 

agoué (adj)

1 rassasié

2 dégoûté

agouer (s’) v fr = se dégoûter

Encore des pouriaux ! Mais on en est agoués ! (poireaux)

 

aguerli (adj)

gelé, qui a froid

Les p’tits poulets sont mouillés et i sont tout aguerlis.

 

aguernasse (n f)

menu corps étranger

R’tire moué don l’aguernasse qu’j’ai dans l’œil.

 

aïe

avance (ordre pour un cheval)

 

al’ pied (loc adv)

se dit au cheval qu’on ferre pour qu’il lève le pied

Al’ pied Bijou !

 

alingé (adj)

usé (homme ou objet)

v fr lingne, linge = de lin et par extension mince

Ta culotte, alle est ben alingée

 

alle (voir a) (pr pers)

elle

« alle » si suivi d’une voyelle et « a » si suivi d’une consonne

 

ameillant (adj)

inquiétant

 

ameiller (s’) (v)

s’inquiéter, se tourmenter

Faut qu’j’me fasse arracher un’ dent et ça m’ameille

 

amietter (v)

émietter

Il amiette du pain grillé dans son bol de café au lait.

 

amitieux (adj)

affectueux

ami

Il est ben amitieux, il eume ben bicher les femmes

 

an-nimau (n m ou f)

1 mauvais sujet

2 vipère

Si tu vâs dans la brevére (bruyère), fais ben attention d’pâs t’fére “piquer” par une an-nimau.

 

enguiance (n f)

organisation, plutôt mauvaise que bonne

1160 peut-être du v. fr enguier = guider, conduire

C’te poure femme, alle a point d’anguiance pour s’occuper de sa maison.

 

annouer (s’) (v)

ne plus pouvoir respirer après avoir avalé de travers

peut-être de nouer (au sens de serrer, étrangler)

 

apointuser (v)

tailler en pointe

de pointe

Faut qu’j’apointuse mon fichot. (plantoir)

 

apouantiau (n m)

épouvantail (objet ou, par extension femme laide, ou mal habillée, ou encore vêtue de façon très originale)

Tu parles d’un apouantiau anvec ses affutiaux d’toutes les couleurs!

 

apouèser (s’) (v)

se poser en parlant d’un oiseau

 

appétits (n m pl)

ciboulette

 

aproprir (v)

nettoyer, rendre propre

 

apuceter (v)

1 enlever la poussière

2 gronder

puce

Toué mon bonhomme t’es en r’tard, tu vâs p’ête ben t’fére apuceter par ta mére en rentrant.

 

aquercelle (n f)

personne maigre

 

ar’ter (v)

arrêter

 

aralant (adj)

éreintant, épuisant

 

araler (v)

abimer

Tape pâs conte c’bout d’bouais anvec tes souliers, tu vâs les araler.

 

arcander (v)

1 faire un travail pénible

2 peiner parce qu’on s’y prend mal

v. fr aricander = peiner

Mais t’arcandes mon poure gârs, c’est ben trop lourd !

 

arcandier (n m)

1 qui se donne du mal sans réussir

2 qui s’y prend mal dans son travail

v. fr aricander = peiner

L’pé Christophe, c’est pâs qu’il est feignant mais c’est un arcandier.

 

ardillon (n m)

sorte d’agrafe métallique qu’on fixait sur le groin des porcs pour les empêcher de retourner le sol en cherchant des larves dont ils sont friands.

hardillon XIIIe; de hard « lien, corde »

 

ardrelle (n f)

1 mésange

2 enfant maigre

 

areuillé (adj)

éveillé, curieux, qui a l’œil à l’affût

de œil

Il est ben areuillé pour son âge c’drôle-là ! (cet enfant-là)

 

areuiller (s’) (v)

ouvrir de grands yeux pour mieux voir ou par curiosité

de aoeiller, oeil , éblouir les yeux

 

argot (n m)

ongle, ergot

V. 1440, ergos (plur.); plur. argoz, v. 1175

 

ariâ (n m ou f)

1 ennui, contrariété

2 Embarras,souci, tracas.

v fr : ariage = tourment, tracas haria = tumulte 1493; V. fr. harier = tourmenter, harceler

Ça m’a causé ben des ariâs pour pâs grand-chose !

 

ârié (adv)

1 au contraire

2 peut-être, sans doute

 

armouère (n f)

armoire

 

aronce (n f)

ronce

 

arpète (n m ou f)

jeune apprenti

probablt de l'all. Arbeiter = travailleur

 

arranger (v)

faire l’amour à une femme (terme peu élégant)

 

arriére (en) (loc adv)

en arrière

 

artou (n m)

orteil

arteil, -il, -ol (1160- lat : articulum=jointure)

 

âson (n m)

oison

d'une forme osson, du lat. pop. aucio, aucionem, de auca. = oie, oiseau.

 

assabouir (v)

1 casser les oreilles

2 étourdir

v fr : essabouir = être ébloui, interdit, hébété

Mé arrête don d’tapper su c’te bassine, tu nous assabouis.

 

assarper (v)

1 mal faire (un travail assarpé)

2 couper d’une façon maladroite

sarpe déb. XIIIe lat. pop. °sarpa, de sarpere « tailler »

Mon poure gâs, l’couèffeur y t’a assarpé les ch’veux !

 

assemblée (n f)

fête annuelle du village avec manèges, tirs forains, bal parquet, etc

 

assiéner (v)

essaimer

 

at’lée (n f)

demi-journée de travail avec les chevaux

 

at’lon (n m)

étalon (cheval)

 

at’lonnier

homme qui s’occupait d’un étalon

 

aterbou (n m)

tourbillon d’air chaud qui aspire la poussière en été

v fr tribol, tribou = agitation ou de torbeillon XIIè; lat. pop. turbiculus, du lat. turbo

 

atêter (v)

étêter

Les saules atêtés sont appelés des trognards.

 

att’ler (v)

atteler un cheval

 

attraper (v)

gronder, sermonner

A l’école, l’maît’, il arrête pâs d’nous attraper.

 

aujoncs (n m)

ajoncs

1389, de jonc; ajou, XIIIe; agon, 1280; mot berrichon d'orig. probablt prélatine.

 

avalouére (n f)

gosier

de avaler, avaloire = gosier

 

avouène (n f)

avoine

aveine 1160 lat avena

 

avouénée (n f)

engueulade

de avoine

 

avouère (v)

avoir

 

avouinde (v)

attraper, saisir

aveindre (XII è) lat pop advenire

Mé mon poure gamin, t’es trop p’tit, tu peux pâs avouinde c’te pomme-là !