L

 

laiton

petit cochon qui tète encore

lait

 

lardasse (n f)

entaille, estafilade

larder dans le sens de blesser, percer de coups (1175)

 

larmiche (n f)

petite quantité, larme

 

lavâiller (v)

laver (plutôt mal que bien)

 

lavâilles (n f pl)

eaux de vaisselle avant l’utilisation des détergents

v fr lavaille = lavure, eau ménagère

On ne jetait pas les lavâilles, elles servaient pour la nourriture des cochons. (pas de produits à vaisselle à l’époque)

 

lavette (n f)

morceau de tissu utilisé pour laver la vaisselle

 

lavôcher (v)

laver à moitié, avec négligence

 

làvou

où, à quel endroit

Ben mon gâs, làvou don qu’tu vâs comme ça ?

 

leuver (se) (v)

se lever

Leuve-toué don d’là!

 

lichette (n f)

petit morceau

de licher, XIIe; var. de lécher ou v fr licher = boire ou v fr leschée = tranche mince

 

liette (n f)

petit tiroir

1360 laiette, liette = tiroir

 

lieuve (n m)

lièvre

v fr lieuvre

 

lippe (n f)

grimace, moue

fin XIIè; moy. néerl. lippe

L’gamin, i fait la lipe avant d’chiauler.

 

loge (n f)

remise pour le matériel agricole

1138 loge du frq laubja = abri couvert, cabane

 

louchie (n f)

contenu d’une louche

Donne-moué don encore une louchie d’soupe.

 

louâches (en)

haricots frais en grains

 

louée (n f)

assemblée où le personnel agricole louait ses services de la Saint-Jean à la Toussaint (les quatre mois) et de la Toussaint à la Saint-Jean.

louer

 

loup (n m)

croûte qui se forme dans le nez

 

lourdaine (n f)

vertiges

Faut qu’j’me tienne, j’ai la lourdaine

 

luizarde (n f)

luzerne

1600; lauserne 1566; provenç. luzerno « ver luisant », de l'a. provenç. luzerna « lampe », lat. lucerna

 

lure, lure (à) (loc adv)

à peu près, au hasard

déformation pour hure, heure v fr hore, hure, heure, ure

 

 

M

 

macher (v)

meurtrir, contusionner

XIIIè machier=broyer, froisser, meurtrir

 

maché (adj)

contusionné, meurtri

XIIIè macher = broyer, froisser, meurtrir

Il est tombé du tâs d’pâille : i s’est rien câssé mais il est tout maché.

 

mai (n m)

aubépine (ainsi nommée parce qu’elle fleurit en mai)

 

maie ou mée (n f)

1 pétrin

2 huche longue pour ranger vaisselle et nourriture

fin XII maie, du lat. magis, magidem = plat, pétrin

 

maishui (loc)

presque, désormais

v fr maishui, meshui = aujourd’hui, maintenant, 1175, de mais et hui (aujourd’hui)

J’suis bencontent, nous v’là meshui arrivés.

 

malaisier (adj)

qui a mauvais caractère

1204 malaisif = mauvais, de mauvais caractère

Laisse-le don tranquille, tu sé ben qu’il est malaisier!

 

malendurant (adj)

dont la patience n’est pas la vertu principale

 

malgrâcieux (n ou adj)

acariâtre, grincheux

Va pâs t’y frotter, l’pé Mathieux, c’est un malgrâcieux.

 

maloche (n f)

gros maillet pour fendre le bois

1210 maillot = maillet XVè mailloche = gros maillet

 

malocher (v)

assommer

voir maloche

Si j’m’r’tenais pâs, je l’malocherais !

 

mangeasson (n m)

qui dilapide

manger dans le sens de dilapider (manger la grenouille)

L’Victor, c’est un mangeasson : l’héritage de ses parents est vite parti.

 

manger l’vert et l’sec (v)

être dépensier (allusion au fourrage vert ou séché)

 

manicotier (n m)

petit cultivateur

 

manigances (n fp)

manœuvres cachées et suspectes

1543 peut-être de manus « main » ; cf. dial. manigant « ouvrier » (1556)

 

manœuve’rie (n f)

très petite ferme

1283 manovrage = labour, culture lat. tardif man(u)opera « travail avec la main »

 

manque (n m)

1- étroite et courte bande de fourrage ou de céréales que la faucheuse n’a pas coupée à la suite d’un moment d’inattention du faucheur

2- maladresse, bourde

 

mâraud (n m)

matou mâle

1549; marault, xve; orig. obscure, p.-ê. du nom dialectal désignant le matou dans les parlers du centre, du rad. expressif marm-, ou encore du lat. mas, marem «  mâle  ».

 

mardeux (n m et adj)

merdeux

Espèce de ch’tit mardeux, tu vâs vouère si j’t’attrape !

 

marivole (n f)

coccinelle

 

marlaud (n m)

merle

 

mascander (v)

1 abîmer, détériorer

2 blesser sérieusement

Coupe pâs ta culotte, tu vâs la mascander.

 

matons (n m)

grumeaux dans la sauce ou la purée

Fin du XIè s. matons = lait caillé

 

mâzille (n f)

petite monnaie, petites pièces

v fr mazille = mauvais argent

 

méguerlin (adj)

maigre

v fr mingrelet = chétif

 

meiller (n m)

néflier

v fr nesplier, meslier, nefflier

 

meilles (n f)

nèfles

1240, nesple, mesle, lat mespila

 

mêlant (adj)

qui s’occupe de ce qui ne le regarde pas

 

mentes (n f)

mensonges

XIIIè mente = mensonge

 

mésienne (n f)

sieste

1160 merienne = heure de midi, sieste

 

messeux (messeuse) (n m ou f)

bigot

 

mettre à cul (v)

faire basculer un tombereau (par ex) vers l’arrière pour le vider

 

meude (v)

moudre

 

miauleuse (adj)

flatteuse et hypocrite,

mielleuse (probablement)

Méfie-toué ben d’la Mé Léontine et d’sa vouè miauleuse, a sait s’y prende pour tirer les vers du nez.

 

miaussée (n f)

mélange de nourriture pas forcément bien appétissant

1327 miessée=hydromel

Des gâtieaux amiettés dans du café au lait, c’te miaussée !

 

migrottes (n f pl)

grumeaux

Ton fromage mou, il est tout à migrottes : i vaut rien du tout.!

 

mincer (v)

couper en petits morceaux, en lamelles

XIIIè mincier = couper en menus morceaux

En hiver, on minçait des betteraves au coupe-racine, on y ajoutait des balles d’avoine et on donnait ce mélange aux vaches.

 

mioroner (v)

miauler (matou en chaleur)

 

moder (v)

1 conduire les bestiaux au pacage

2 sortir de chez soi

v fr moder = sortir lat mandare = envoyer

Quand j’suis arrivé, l’copain m’avait pâs attendu, i l’tait modé l’an-nimau.

 

moniau (n m)

moineau, oiseau d’une façon générale

 

mouène (n m)

grosse toupie en forme de poire (moine)

 

mouillottes (n f)

petit tas de gerbes dressées verticalement pour qu’elles ne mouillent pas

 

moulonner (v)

1 murmurer

2 ronchonner

 

moulotte (n f)

articulation des doigts de la main

 

moussiau (n m)

tas, quantité importante

peut-être muncel 1160; bas lat. monticellus « monticule »

 

musse (n f)

passage d’un animal dans une haie

XIIè mucier = cacher (étym incertaine)

 

musser (se) (v)

1 passer par un endroit étroit

2 y passer (avec une idée d’obligation)

v fr musser = se cacher

Les impôts, faut y musser !

 

 

N

 

naviot (n m)

navet

v fr navel, naviel, naveau - naviet 1220

On cultivait des naviots pour nourrir les vaches en hiver.

 

neu (adj)

neuf

Ah, si c’est pâs malheureux, t’as rayé ton sac tout neu!

 

neyer (n et v)

noyer

Attention d’pâs vous neyer

 

nez sale (expr)

galopin

Attends un peu espèce de p’tit nez sale !

 

ni ouf ni af (expr)

sans dire un mot, en silence

Il est parti sans dire ni ouf ni af

 

niaquer (v)

mordre en parlant d’un chien

XIIIè naquer = flairer orig. incert. peut-être lat pop nasicare, de nasus, nez

 

nine (adj)

naine

La poule nine, a l’a pondu une eu

 

nitée (n f)

une nichée

La nitée d’âsons (oisons) était confiée à une poule, une oie aurait été trop agressive.

 

non da (loc négative)

non est renforcé par da

début XIIè, da étant une particule de renforcement de la négation (voir oui da)

 

noneau (adj)

nigaud

Faut pas écouter tout ce qu’il dit : il est un peu noneau !

 

nononque (n m)

mon oncle (terme enfantin)

 

noué (adj)

qui ne grandit pas

v fr noué = épais, serré

C’gamin-là, i grandira pus, il est noué.

 

noue (n f)

terre humide

v fr noe, noue = prairie marécageuse

C’est un nom de lieu commun en Sologne

 

nourrain

jeune cochon qu’on commence à engraisser (Mot figurant dans le Robert)

norrin 1310 lat. pop. “nutrimen” action de nourrir

 

nourre (v)

verbe nourrir au présent

Nos vouésins s’nourrent bin.

 

noute (pr pos)

notre