O-P-Q

 

ouâpées (n f)

rires aigus, exclamations bruyantes et joyeuses

 

oui da (loc affirmative)

oui renforcé

début XIIè, da étant une particule de renforcement de l’affirmation

1396 oïl dea, 1606 ouy da (Nicot), Composé des impératifs de dire et d'aller, di et va, diva s'est altéré, à la suite de son emploi interjectif, en dia, puis dea, da; d'abord employés seuls, dea puis da ont servi à renforcer l'affirmation et la négation.

 

ourser (v)

infliger une correction

 

oussine (n f)

petite baguette de bois, fine et flexible

 

outer ou vouter (v)

ôter, enlever

Voute-toué don d’là ! Tu voué ben qu’tu m’gein-nes !

 

paillots (n m pl)

Durant l’automne, on épandait du fumier dans le jardin. Puis on creusait une tranchée profonde et large d’un fer de bêche et la terre était répartie sur le fumier. On procédait ainsi pour toute la partie non cultivée du jardin qui était alors “en paillots”. On bêchait à nouveau au printemps en supprimant les tranchées.

de paille (le fumier étant composé de paille et des excréments des animaux)

En novembre, mon grand-père mettait son jardin en paillots pour l’hiver.

 

p’tit bouquet (n m)

sommet de l’arbre

Les nids d’couâles (corbeaux) sont presque au p’tit bouquet des peupliers.

 

parçon (n m)

dans une écurie, stalle pour un cheval non attaché ou pour une jument et son poulain.

1155 parçon=division, portion (lat partitionem de partiri, diviser

 

pâsse (n f)

moineau

1538; passerel - 1265; lat. passer, eris = moineau

 

patache (n f)

voiture à cheval réservée aux sorties

1581; esp.; prob de l’arabe. batâs = bateau à 2 mâts

On allait à la fête en patache

 

patapouf (n m)

personne obèse, pataude

Mon vouésin, c’est un grous patapouf qui m’plaît pâs du tout.

 

patin (lever le)

sortir pour se promener

Natole ? Ben, il est pâs là, il a l’vé l’patin.

 

patiner (v)

manipuler avec des mains sales

début XVè patte, patiner

Mé arrête don d’patiner l’pain et va t’laver les mains.

 

patins (n m pl)

chaussons

XIIè patin=chaussure

 

pato-ille (n f)

tablier qui était utilisé par les femmes à la campagne pour les travaux salissants

1175 patoiller. barboter, patauger

 

pato-iller (v)

barboter, patauger

1175 patoiller. barboter, patauger

I vient d’pleuve, va pâs patoiller dans la cour.

 

patté (adj)

très sale

XIIIè patoiller, de patte (cf patauger, patouiller)

Va laver ton nez patté.

 

paufourche (n f)

tuteur en forme de fourche à deux dents

de pau = pieu v fr pal, pel, pau

 

pend’ler(v)

pendre, suspendre,accrocher

v fr pendeler = pendre, accrocher

 

pernelle (n f)

prunelle

Les pernelles, c’est rafe. (goût âpre)

 

pesée (n f)

Quand le pain était vendu au poids, c’était le morceau qu’ajoutait la boulangère pour arriver au poids exact

Par exemple : 2 kg de pain = 1 gros pain plus la pesée (le gros pain ne pesant jamais tout à fait 2 kg)

 

péteuse (n f)

groseille à maquereau

 

péto-iller (v)

bavarder (choses futiles)

 

péto-illon (n m et f)

bavard

 

piane (n f)

vieille brebis

 

piauler (v)

cri des poussins

1552 pieuler ou pioller = pousser de petits cris aigus, en parlant de petits poussins

 

picassé (adj)

tacheté, qui a des taches de rousseur

lat pikkare = piquer

 

picosée (à la)

très tôt le matin

 

pidance (n f)

ce que l’on mange avec son pain

lat. médiév. pietantia «nourriture donnée aux moines» (att. dès 1124 sous la forme pidantia)

 

pieau (n f)

1 peau

2 garce, femme méprisable et méchante

La mé Michou, ben ça c’est une vieuille piau.

 

pieauler (v)

se dit d’un fromage dont la croûte qui ne sèche pas s’amollit, se ride et a tendance à couler.

probablement de pieau = peau

Un fromage qui pieaule n’est pas bon

 

pieauleux (adj)

fromage dont la peau est plissée et coule (ce n’est pas un signe de qualité)

probablement de pieau = peau

Tes fromages d’chieuve, i sont piauleux, j’en veux pâs.

 

pierrot (n m)

ver dans un fruit (peut-être ainsi nommé à cause de sa couleur blanche)

 

pieuche (n f)

pioche

pioiche 1363

 

pieucher (v)

1 piocher le sol

2 se servir à table (copieusement)

 

pieuchon (n m)

petite pioche

 

pieuchonner (v)

piocher les légumes

 

pigne (n f)

pomme de pin

XVè provenç pinha, lat pinea = pomme de pin

 

pimer (v)

geindre

Si t’attache ta gârette (chien), a va encore pimer.

 

pintarde (n f)

pintade

pintarde 1637; port. pintada « tachetée », de pintar « peindre »

 

pioc (n m)

Mot employé dans le langage enfantin. Désignait le bruit fait en embrassant une personne et par extension, le baiser lui-même.

Fais un pioc sur sa joue

 

piquénier (n m)

1 boue

2 par extension : endroit sale

 

piquenocher (v)

manger très peu, sans appétit ou manger un peu, en dehors des repas

Arrête don d’picnocher comme ça, t’aurâs pâs faim à midi !

 

piquenochon (n m)

personne sans appétit

 

plaignou (n et adj)

qui se plaint tout le temps

Allons mon plaignou, c’mment qu’ça va c’matin ?

 

plaine (n f)

plane, outil de charpentier, de charron

XIVè; plaine XIIe; d'apr. le v. planer, de l'a. fr. plaine, bas lat. plana

 

plaisser, plesser (v)

Dans une haie, cela consistait à entailler des perches, les plier, les entrelacer pour faire une haie vive empêchant le bétail de s’échapper.

Bas-lat. plessa, du lat. plexus, plié, de plectere.

Le plaissage se pratiquait dans le Berri, pas en Sologne.

 

plaisses, plesses (n f)

branches en partie coupées, ployées et entrelacées pour faire une clôture

rapprocher du v fr plessis = barrière, clôture 1150 plaissier = entrelacer, courber

 

pleuvasser (v)

pleuvoir légèrement, bruiner

 

pleyer (v)

plier

Xè pleier; var. de plier; lat. plicare

 

pluse (n f)

friche

v fr peleus, pelous = terrain en friche

On laissait les champs un pluse un ou deux ans pour que le sol se repose en attendant d’y faire une nouvelle culture.

 

plusse (n f)

pelure de fruit ou de légume

Dis-don, tes plusses de pommes de terre, a sont ben grousses.

 

plusser (v)

éplucher

 

pocheton (n m)

petit sac en papier

v fr pochon = poche et pochet = petite poche

 

poêlée (n f)

grand repas pour fêter la fin de la moisson

v fr paelee, poaslee = contenance d’une poêle

 

pognie (n f)

poignée

 

ponner (v)

pondre

v fr ponner = pondre

 

pordiner(n m)

récipient rond en fer à deux étages : soupe en bas et viande et légumes en haut

(porte-dîner)

 

pouére (n f)

poire

 

pouéser (v)

prendre l’eau dans les chaussures en marchant

v fr puisier = prendre l’eau. lat puteus = puits

J’ai pouésé et mes sabots i sont pleins d’iau.

 

poufiasse (n f)

femme de mauvaise vie

 

poulette (n f)

1 jeune poule

2 ampoule (au pied)

lat ampulla = petite fiole renflée

 

poulou (n m)

chiot

 

poure (adj)

pauvre

XIè povre, poure = 1 pauvre, 2 faible, maigre. du lat pauperem

Mais mon poure pétit, tu vâs jamais y arriver su tu t’y prends comme ça.

 

pouriau (n m)

poireau

v fr porel, poreau, poriau = poireau. lat porrum = poireau

 

pouvaint (v)

pouvions, pouvaient

 

prieuse (n f)

femme qui passait dans toutes les maisons pour annoncer les décès

v fr prieur, proieur = celui qui invite aux funérailles

 

profiter (v)

grandir, croître

lat profectus = croissance

 

proparien (n m)

fainéant peu recommandable, propre à rien

 

pupute (n f)

huppe (oiseau)

1611 puput = huppe (onomatopée)

 

purésie (n f)

pleurésie

 

purlin (n m)

fusain blanc ou noir

 

pus (adv)

plus

J’en veux pus d’ta soupe!

pus tout (adv)

plus tôt

J’aurais ben voulu v’nir pus tout, mais j’ai pâs pu

 

puser (v)

tordre du linge pour en faire sortir l’eau

v fr puiser, puser = puiser l’eau

 

putassier (n m et adj)

coureur de filles de mauvaise vie

de pute (v 1220) - putassier (1549) = qui fréquente les prostituées

 

qu’rir (v)

chercher (quérir)

querre (XIe); lat. quærere

Va don m’qu’ri un siau d’iau au puits.

 

quaignaud (adj)

penaud, honteux

1532, Rabelais - quinaud = honteux, confus

Quante il a vu qu’on le r’gardait prende des pouéres, il est parti tout quaignaud.

 

quanque ou quante (conj)

quand

 

quatre mois (expr)

Dans les fermes, période de la St Jean à la Toussaint durant laquelle les domestiques louaient leurs services.

 

quéparben(adv)

probablement

Ah, il’est pâs rentré ? I s’ra quéparben arr’té au bistrot !

 

querlèter (v)

1 caqueter (poules)

2 bavarder (femmes)

 

queulle (pr)

quelle, quel

 

queuqu’un (pr ind)

quelqu’un

 

queuques (adj ind)

quelques

 

quignasse (n f)

tignasse

 

quoué (pr int et interj)

quoi

 

R

 

r’biquer (v)

redresser (cheveux par exemple)

 

r’boté (adj)

guéri, rétabli

 

r’bouler (v)

envoyer promener, rabrouer

Alle avait envie d’aller au bal mais a s’est drôlement fait r’bouler par son pére.

 

r’bouler (v)

rouler de gros yeux

I r’boule des yeux comme un chat qui chie dans la braise !

(comparaison que j’ai entendue bien des fois mais dont je n’ai pas l’explication)

 

r’bouteux (n m)

individu qui remet les membres luxés en place

XIIè de re et bouter = pousser, refouler

 

r’ferdir (v)

refroidir

1080 freit, froit = froid

 

r’gardant (adj)

regardant, économe

 

r’lais (n m pl)

cris, appels

I pousse des r’lais, on dirait un cochon qu’on tue !

 

r’licher (v)

1 lécher, relécher

2 manger ou boire (avec idée de gourmandise)

Début XIIè licher = lécher

Va-t-en, i a pus rien à r’licher !

 

r’linger (se) (v)

s’habiller “propre”, mettre les beaux vêtements pour sortir

linge signifiait chemise en anc. franç. (XIIIè)

I s’est r’lingé pour aller à la fête.

 

r’sope (n f)

souche de l’arbre

 

r’soper (v)

couper

 

r’troussé (adj)

soigné, bichonné

Il a un jardin rudement ben r’troussé

 

r’vicler (v)

revivre, sortir de maladie, aller mieux

 

rabâtée (n f)

grande quantité

 

rabâter (v)

faire du bruit

1160 v fr rabaster, rabâter (faire du tapage) orig obsc

La nuit, ça rabâte dans l’guernier, i a sûrement des rats.

 

rabicoin (n m)

recoin

 

rabliner (v)

faire du bruit

 

rabolière (n f)

terriers de lapins de garenne

v fr rabouillère = terrier de lapin

 

raboliot (n m)

jeune lapin de garenne

v fr rabouillère = terrier de lapin

 

raboustaud (n m)

individu petit mais râblé

rabot (1220) = nabot

 

rabouter (v)

attacher deux bouts ensemble

Ma ficelle est trop courte, j’vais la rabouter avec une aute.

 

racmoder (v)

raccommmoder

 

racoin (n m)

recoin

 

racousiner (v)

remettre d’accord

de cousin

 

rafe (adj)

se dit d’une boisson âpre ou acide

Ton cide, il est drôlement rafe.

 

raffut (n m)

tapage confus et prolongé

 

ramona (n m)

ramoneur

Va t’laver : t’es sale comme un ramona !

 

rat-gor (n m)

loir

 

rataille (n f)

ensemble des rats et des souris

 

raue (n f)

creux laissé par le passage de la charrue

1160 v fr roie gaul rica, bas lat riga

 

régôme (n m)

1 mauvaise cuisine

2 mets peu appétissant

J’en veux point d’ton régôme.

 

renfromis (n m)

petit enclos près de la maison

de renfermer

 

rengoncer (se) (v)

se faire petit

Dér. de “gond” d'apr. le plur. “gons”; préf. “en” - dés. “er”; par compaaison ironique entre une personne engoncée jusqu'au cou dans un vêtement et un pivot enfoncé dans un gond.

I fait si fré que j’me rengonce dans mon paletot

 

rése (adj)

à ras bord

ras, res (XIIIè) = plein à ras

 

résou (adj)

décidé, ayant de la volonté

forme locale de résolu

 

rester (v)

habiter

C’est ben facile à trouver, i reste en couté d’l’église

 

reuiller (v)

regarder avec curiosité, en prenant tout son temps

1180 roeiller = regarder avec curiosité. Probablement formé de re et oeil

Alle est tout l’temps à sa f’nête à reuiller cheu les vouésins.

 

rhabiller (v)

raccommoder

fin XIVè rabiller = réparer, remettre en état

T’as déchiré ta culotte, faut que j’la rhabille.

 

ridâgner (v)

sourire avec dédain, avec mépris ou encore sourire bêtement

 

ridelle (n f)

côté d’une voiture (transport de gerbes et de foin)

1383; reidele ; moy. haut all. reidel = rondin

 

rigner (v)

grincer

I rigne des dents

 

rion (n m)

rayon que l’on trace dans un jardin pour y semer des graines ou y repiquer des légumes

 

riquiqui (n m)

1 auriculaire

2 le plus petit

J’sais pâs si l’riquiqui d’la portée d’cochons va s’en sortir.

 

river (v)

border un lit

 

roculon (n m)

le plus petit d’une portée de cochons

 

rogner les mouches (v)

prendre le miel en coupant l’extrémité des alvéoles des rayons

v fr roigner, rongner = couper, trancher

 

roinger v)

ruminer (au sens propre)

v fr rongier, roinger = ruminer

Après avoir brouté, les vaches roingent

 

romioner (v)

1 ronchonner

2 ronflement en provenance des bronches

Ça y romione sur la pouétrine

 

rotée (n f)

tomber durement, lourdement

Il est tombé une drôle de rotée.

 

rouébri (n m)

roitelet

lat bitriscus = roitelet

 

rouiller (v)

se disait à propos d’une vache qui mâchait un morceau de tissu qu’elle avait trouvé et qui avait sans doute un goût salé.

- Maman, j’ai faim.

- Rouille ton poing et garde l’autre pour demain.”

Réponse que j’ai entendue bien des fois.

 

rouin (n m)

ornière

v fr rouain = ornière

 

rouinner (v) (prononcer rouin-ner)

pleurer

 

roulon (n m)

barreau (d’une échelle)

V fr rolon, roilon, reulon= échelon, barreau

 

roussiau (n m)

ruisseau

lat rivuscellus = ruisseau

 

ruelle (n f)

Espace libre entre un lit et le mur

ruiele 1138; dimin. de. rue